Une lisière tierce forêt ou un projet de végétalisation d’espaces extérieurs

 

Le projet Lisière d’une tierce forêt teste l’hypothèse selon laquelle un projet d’aménagement urbain peut avoir un impact positif sur le climat de la ville, en diminuant le phénomène d’îlot de chaleur urbain.

 

 

« l’îlot de chaleur urbain se définit comme l’écart de température observé entre une agglomération et son environnement périphérique moins urbanisé. A la campagne, les sols et végétaux n’accumulent pas l’énergie solaire qu’ils reçoivent grâce au phénomène de « l’évapotranspiration ».

 

Mais en ville, l’énergie solaire est emmagasinée dans les matériaux des bâtiments et dans d’autres surfaces imperméables comme le bitume ». A la nuit tombée, l’énergie accumulée ressort de ces surfaces, ce qui limite la diminution des températures. On constate ainsi des différences nocturnes de 2°C à 3°C en moyenne annuelle entre Paris et les zones rurales alentour.

 

Conscient de cette problématique, l’équipe du projet Lisière d’une Tierce forêt a défini plusieurs objectifs pour la transformation de ce parking en un espace extérieur planté :

  • Objectif environnemental : concevoir un espace à l’impact climatique positif (réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain), à travers la végétalisation et le choix d’un revêtement de sol judicieux
  • Objectif en termes de programme : inverser les priorités d’usage entre voitures et piétons, le site devenant un espace public dédié aux piétons.


    La nouveauté du projet réside dans l’association de deux moyens de lutte contre l’îlot de chaleur urbain, dans un même espace, à savoir

 

  •  Le rafraîchissement de l’air par l’évapotranspiration, c’est-à-dire par l’évaporation au niveau du sol et par la transpiration des plantes.
  • La diminution de l’accumulation de chaleur dans le sol,
  • La densité de plus en plus forte des arbres, comme à la lisière d’une forêt, associé au sol minéral donne naissance à un espace hybride apparenté à la fois à la forêt et une place en ville.

     L’expérimentation devrait :

  • Réduire le phénomène d’îlot de chaleur urbain
  • Renforcer la place de la nature en ville.
  • Permettre l’émergence de nouveaux usages organisés et des nouveaux usages spontanés.

pour en savoir plus sur l’expérimentation :

http://expe.parisandco.com/projet/229